// archives

Moyens d’ordre public

  • Absence d'appréciation sur les notes et épreuves de concours et d'examens
  • Acte faisant grief
  • Acte ne faisant pas grief
  • Actes de gouvernement
  • Action en désaveu d'avocat
  • Actions récursoire et subrogatoire
  • Aide juridictionnelle
  • Amende pour recours abusif
  • Annulation (effets)
  • Appréciation du caractère réciproque ou non d'une convention internationale
  • Appréciation du juge et degré de contrôle
  • Audience
  • Autorité de chose jugée
  • Autorité de la chose jugée en matière pénale
  • Avocat
  • Bibliographie
  • Cause juridique distincte
  • Charge de la preuve
  • Chiffrage des conclusions
  • Circulaires (régime juridique)
  • Clôture d'instruction
  • Collégialité
  • Communication des mémoires
  • Compétence de la juridiction administrative
  • Compétence de la juridiction judiciaire
  • Compétence territoriale et matérielle des juridictions administratives
  • Conclusions à fins de désignation d'un expert
  • Conclusions à fins de sursis à statuer
  • Conclusions irrecevables
  • Conclusions reconventionnelles
  • Conclusions tendant à ce que le juge ordonne la production d'une pièce
  • Condamnation de l'administration à faire ou à payer
  • Condamnation de la France par la CEDH : Effets sur les décisions de justice
  • Constatation de l'abrogation implicite d'une loi
  • Date d'appréciation de la légalité d'un acte administratif
  • Décision attaquée
  • Décision confirmative
  • Décision de justice
  • Décision susceptible de recours
  • Déclaration de jugement commun
  • Déféré préfectoral
  • Demande nouvelle
  • Demande préalable
  • Dépens (art. R. 761-1 CJA)
  • Désistement
  • Dialectique de la charge de la preuve
  • Dispense d'instruction
  • Droit à un procès équitable
  • Droit à un recours juridictionnel
  • Droit de connaitre le sens des conclusions du rapporteur public
  • Effet non rétroactif des jugements et arrêts
  • Emprise irrégulière
  • Evaluation des dommages et préjudices
  • Exception d'illégalité
  • Exécution des décisions de justice
  • Expertise
  • Fin de non-recevoir
  • Formes du jugement
  • Frais irrépétibles (art. L. 761-1 du CJA)
  • Impartialité des magistrats
  • Injonction et astreinte
  • Inscription d'une affaire au rôle
  • Instruction
  • Intérêts et capitalisation
  • Intervention
  • Jonction
  • Lecture de la décision de justice
  • Liaison du contentieux (demande préalable)
  • Mandataire – désignation et constitution
  • Mémoire ampliatif
  • Mention des voies et délais de recours
  • Mention des voies et délais de recours
  • Mesure d'ordre intérieur
  • Mesure faisant grief
  • Mise en demeure
  • Moyen inopérant (définition)
  • Moyen irrecevable
  • Moyen non assorti de précisions suffisantes permettant d’en apprécier le bien-fondé
  • Moyens
  • Moyens d'ordre public
  • Moyens interprétés/requalifiés
  • Nature du recours contentieux
  • Non-lieu à statuer
  • Note en délibéré
  • Notification de la décision de l'administration (preuve)
  • Office du juge administratif
  • Office du juge de l'exécution
  • Office du juge du contrat
  • Office du juge du contrat saisi d’un recours de plein contentieux tendant à la reprise des relations contractuelles
  • Office du juge du contrat saisi de conclusions tendant à la suspension de l’exécution d’une mesure de résiliation
  • Parties à l'instance (notion)
  • Perte du dossier
  • Pièces pouvant être prises en compte
  • Pièces pouvant être produites
  • Pourvoi en cassation
  • Pouvoirs du juge du plein contentieux
  • Preuves (obtention)
  • Principes généraux de la procédure administrative contentieuse
  • Publication des décisions de justice
  • QPC
  • QPC – Effets contentieux
  • Question préjudicielle
  • Rapporteur
  • Rapporteur public
  • Rayer une affaire du rôle
  • Recevabilité de la requête introductive d'instance
  • Recours administratif
  • Recours en cassation
  • Recours en interprétation
  • Recours en rectification d'erreur matérielle
  • Recours en révision (art. R. 834-1 CJA)
  • Référé constat (art. R. 531-1 CJA)
  • Référé mesure utile (art. L. 521-3 CJA)
  • Référé précontractuel
  • Référé provision
  • Référé-liberté
  • Référé-suspension
  • Référés d'urgence
  • Rejet par ordonnance
  • Renvoi en formation collegiale
  • Réouverture de l'instruction
  • Report d'audience
  • Représentation de personnes
  • Représentation en défense d'une personne publique et sort des mémoires produits
  • Requête en appel
  • Secret du délibéré
  • Substitution de base légale
  • Substitution de motifs
  • Tierce opposition
  • Timbre
  • Voie de fait
  • CE 12 décembre 2012, Fournier, n° 329821

    3. Considérant, en premier lieu, qu’aux termes de l’article R. 611-1 du code de justice administrative : « (…) La requête, le mémoire complémentaire annoncé dans la requête et le premier mémoire de chaque défendeur sont communiqués aux parties avec les pièces jointes dans les conditions prévues aux articles R. 611-3, R. 611-5 et R. 611-6. / Les répliques, autres mémoires et […]

    CE 6 décembre 2012, Ministre de la justice c/ Association JCLT, n° 351158

    4. Considérant, en deuxième lieu, que les moyens, qui ne sont pas d’ordre public, tirés respectivement de l’erreur de droit à n’avoir pas recherché si le préjudice des enfants revêtait un caractère anormal, et de l’erreur de droit à avoir admis l’existence d’un lien de causalité, qui sont présentés pour la première fois devant le […]

    CE 4 juillet 2012, Département de Saone-et-Loire,n° 356168

    Considérant qu’il résulte de ces dispositions que le document informant les parties du moyen relevé d’office sur lequel la décision est susceptible d’être fondée doit mentionner, à peine d’irrégularité de la procédure, dès lors que cette décision retient ce moyen, le délai dans lequel les parties peuvent présenter leurs observations sur ce moyen ; qu’il est […]

    CE 15 mai 2012, Société HLM IDF Habitat, n° 351964

    Considérant, d’autre part, qu’aux termes de l’article R. 611-7 du code de justice administrative : « Lorsque la décision lui paraît susceptible d’être fondée sur un moyen relevé d’office, le président de la formation de jugement ou, au Conseil d’Etat, la sous-section chargée de l’instruction en informe les parties avant la séance de jugement et fixe le délai dans […]

    CE 14 mai 2012, Vieules et autre, n° 350102

    Considérant que, par un jugement du 26 février 2009, le tribunal administratif de Montpellier a condamné l’Etat à verser à M. BERNIJOL la somme de 556 741 euros et à M. VIEULES la somme de 590 945 euros, en réparation du préjudice qu’ils avaient subi du fait du refus illégal que le préfet de l’Aude avait opposé à […]

    CE 14 mars 2012, Goumy, n° 348749

    Est un MOP le moyen tiré de l’erreur de droit pour avoir manqué au principe d’impartialité Considérant que, par sa délibération du 30 juillet 2009, le conseil régional de l’ordre des pharmaciens du Limousin, statuant sur la plainte de la directrice régionale des affaires sanitaires et sociales du Limousin a, après désignation d’un rapporteur par […]

    CE 12 mars 2012, Mirmiran, n° 343209

    Le MOP doit être précis Considérant qu’aux termes de l’article R. 611-7 du code de justice administrative : « Lorsque la décision lui paraît susceptible d’être fondée sur un moyen relevé d’office, le président de la formation dejugement ou, au Conseil d’Etat, la sous-section chargée de l’instruction en informe les parties avant la séance de jugement et fixe le délai dans lequel elles peuvent, sans qu’y fasse obstacle la clôture […]

    CE 21 novembre 2011, Port autonome de Paris, n° 329240

    Considérant que le préfet ou les autorités mentionnées au IV de l’article 1er de la loi du 26 décembre 1991 sont tenus, dès qu’il est porté atteinte au domaine public, d’engager des poursuites à l’encontre de l’auteur de cette atteinte et ne peuvent le faire qu’en saisissant le tribunal administratif, juge de la contravention de […]

    CE 14 novembre 2011, Alloune, n° 334764

    Considérant qu’en vertu de l’article L. 5 du code de justice administrative, l’instruction des affaires est contradictoire ; qu’aux termes du premier alinéa de l’article R. 612-1 du même code : « Lorsque des conclusions sont entachées d’une irrecevabilité susceptible d’être couverte après l’expiration du délai de recours, la juridiction ne peut les rejeter en relevant d’office cette irrecevabilité […]

    CE 3 août 2011, Craeye, n° 326754

    Juge d’appel et moyen inopérant ayant fondé l’annulation en première instance Considérant qu’aux termes de l’article R. 611-7 du code de justice administrative : « Lorsque la décision lui paraît susceptible d’être fondée sur un moyen relevé d’office, le président de la formation de jugement, ou, au Conseil d’Etat, la sous-section chargée de l’instruction en informe les […]

    CE 3 août 2011, Craeye, n° 326754, AJDA 2011, p. 1590

    Considérant que, lorsque le tribunal administratif a fait droit à une demande en se fondant sur un moyen inopérant, notamment en faisant application d’une règle de droit inapplicable, et que, pour contester le jugement de ce tribunal, l’appelant n’a pas invoqué le caractère inopérant du moyen retenu par les premiers juges, il appartient au juge […]

    CE 23 mai 2011, Département de la Guyane, n° 314715

    Considérant, en deuxième lieu, que lorsque le juge est saisi d’un litige relatif à l’exécution d’un contrat, les parties à ce contrat ne peuvent invoquer un manquement aux règles de passation, ni le juge le relever d’office, aux fins d’écarter le contrat pour le règlement du litige  ; que, par exception, il en va autrement […]

    CE 14 mars 2011, Commune d’Ajaccio et autres, n° 308987 et 309097

    Considérant, en premier lieu, qu’il n’est pas contesté que le permis du 16 septembre 2003 a implicitement mais nécessairement rapporté le permis du 27 décembre 2002, délivré sur le même terrain d’assiette ; que le retrait ainsi opéré ayant toutefois été contesté devant le juge administratif dans le délai de recours contentieux, il n’a pas acquis de caractère […]

    CE 16 février 2011, Pennarun, n° 327258

    3 jours pour répondre à un MOP est insuffisant Considérant qu’il ressort des pièces de la procédure que, par un courrier du 28 janvier 2009, le tribunal administratif a invité les parties à présenter dans un délai de trois jours leurs observations sur un moyen d’ordre public qu’il était susceptible de relever d’office en application de […]

    CE 19 janvier 2011, Auguste, n° 337870

    En vertu des principes généraux relatifs à la répartition des compétences entre les deux ordres de juridiction, il n’appartient pas à la juridiction administrative, lorsqu’elle est saisie d’une question préjudicielle en appréciation de validité d’un acte administratif, de trancher d’autres questions que celle qui lui a été renvoyée par l’autorité judiciaire Considérant qu’en vertu des […]

    CAA Lyon, 24 juin 2010, Commune de Dijon, n° 09LY02945

    Considérant qu’aux termes de l’article R. 611-7 du code de justice administra-tive : « Lorsque la décision lui paraît susceptible d’être fondée sur un moyen relevé d’office, le président de la formation de jugement (…) en informe les parties avant la séance de jugement et fixe le délai dans lequel elles peuvent, sans qu’y fasse obstacle la clôture […]

    CE 7 juillet 2010, Commune de Mailleroncourt Saint-Pancras, n° 316668

    Considérant qu’il ressort des pièces du dossier soumis aux juges du fond que M. Hayotte n’a pas soulevé, à l’appui de ses conclusions indemnitaires, le moyen tiré de ce que la responsabilité de la COMMUNE DE MAILLERONCOURT SAINT-PANCRAS pouvait être engagée du fait d’une violation de la loi du 17 juillet 1978 ; qu’en se fondant […]

    CE 28 décembre 2009, Sylvanise, n° 322603

    Considérant que M. SYLVANISE conteste la régularité de l’ordonnance attaquée au motif que l’avocat de la commune défenderesse était également l’avocat du juge des référés dans une procédure de divorce concernant ce dernier ; que, contrairement à ce que soutient en défense la commune du Lorrain, ce moyen est recevable devant le juge de cassation […]

    CE 21 octobre 2009, Commune de Pointe Noire, n° 312214

    Considérant que, si l’interdiction de condamner les personnes morales de droit public à payer une somme qu’elles ne doivent pas est d’ordre public, la cour administrative d’appel a pu, sans commettre d’erreur de droit ni dénaturer les écritures d’appel de la requérante, estimer que le moyen tiré de ce que les travaux n’auraient pas profité […]

    CE 13 février 2009, Malavergne, n° 300217

    Considérant qu’aux termes du premier alinéa de l’article R. 611-7 du code de justice administrative : « Lorsque la décision lui paraît susceptible d’être fondée sur un moyen relevé d’office, le président de la formation de jugement (…) en informe les parties avant la séance de jugement et fixe le délai dans lequel elles peuvent, […]